TOGO/OADEL : DU CHAMP A L’ASSIETTE

Renforcer les systèmes alimentaires territorialisés de la région Maritime au Togo en améliorant la disponibilité et l’accessibilité de deux produits de terroir : le RIZ et la VIANDE DE CHEVRE pour les consommateurs ruraux et urbains ; tel est l’objectif principal du projet DU CHAMP A L’ASSIETTE, porté par Elevages Sans Frontières (ESF) et exécuté par OADEL en partenariat local avec les ONG GRAPHE et ESFT durant 36 mois comptant du 1er aout 2019 au 31 juillet 2022.

Au Togo, l’agriculture occupe 70% d’actifs, fournit 40% du PIB et 20% des exportations. Pourtant une part très importante des producteurs (54%) vit sous le seuil de pauvreté, environ la moitié des ménages (48,2%) a des difficultés à subvenir aux besoins alimentaires de leurs membres, la malnutrition chronique touche près de 30% des enfSants, et plus de 72 % de la population vit dans des conditions précaires avec moins de 1$ par jour.

Pour contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des villes, mais également des territoires ruraux où sévit plus fortement la pauvreté et où les inégalités sont d’autant plus marquées, il s’avère donc essentiel de poursuivre les efforts entrepris par l’Etat et les acteurs de société civile. Ceci pour augmenter la production locale de produits alimentaires sains et de qualité, garantir leur disponibilité et la stabilité de l’approvisionnement sur les marchés, et améliorer l’accès à ces produits pour l’ensemble des consommateurs togolais.

C’est en suivant ces orientions, qu’ESF et ses partenaires (OADEL, ESFT, GRAPHE) continuent à agir sur la production, la transformation, et la commercialisation des filières « riz et bétail-viande » dans la région Maritime. Leur objectif est de favoriser l’accès à moindre coût aux populations rurales et urbaines à des produits locaux riz et viande de petits ruminants sains de qualité en priorisant les consommateurs des classes pauvres et moyennes. A partir des acquis des actions passées, le présent projet s’appuie sur les atouts de la préfecture du Zio et les potentialités des pôles urbains de proximité (Agbélouvé, Tsévié, et Lomé) pour contribuer au développement d’un système alimentaire durable ancré sur son territoire et ses acteurs. Ainsi, ESF et ses partenaires ont formulé ce projet en souhaitant Renforcer les systèmes alimentaires territorialisés de la région Maritime au Togo en améliorant la disponibilité et l’accessibilité de deux produits de terroirs, le riz et la viande de chèvres pour les consommateurs ruraux et urbains.

Pour cela, les innovations suivantes sont expérimentées : Promouvoir l’intégration de l’élevage à la production rizicole et plus généralement une agriculture intégrée locale pourvoyeuse de produits alimentaires pour le territoire ; Soutenir le développement de filières de proximité par la valorisation sur le territoire des produits « riz et viande de chèvre » sains et de qualité ; Connecter l’offre locale en circuits courts de deux produits de terroirs aux marchés de proximité ruraux, aux agglomérations rurales, et aux grands pôles urbains de la région Maritime ; Créer de nouveaux rapports au territoire et à l’alimentation en valorisant le patrimoine et par la mise en lien des acteurs des filières « riz et viande locale ».

Focus sur les différents maillons des systèmes alimentaires concernés par le projet : 360 agriculteur·trice·s dont 48% de femmes membres de l’Union des Coopératives Agricoles de la préfecture de Zio (UCA-ZIO) ; 2 unités de transformations :  le centre de transformation de riz de l’UCA-ZIO, et l’entreprise de transformation de viande de chèvre promue par OADEL dans le cadre de la Centrale de Distribution des produits locaux. 20 restauratrices de rues et 15 restaurateurs (Sur la base volumes de production de viande et test réalisé en 2018). Pour le riz : 25 Petits revendeur·euse·s/ boutiquiers des marchés ruraux des cantons de la préfecture du ZIO, et marchés urbains de la ville d’Agbélouvé, Notsé, et Tsévié (au moins 1 à 2 pour 19 marchés). 30 points de vente de Lomé via la centrale de distribution. Pour la viande : 30 frigos (Sur la base volumes de production de viande et test réalisé en 2018). 15 000 consommateur·rice·s, estimé sur la base de projection des volumes produis en riz et viande chèvres et de la consommation moyenne des produits riz et viande par habitant/an (15 kg pour le riz banc, et 7kg pour la viande et abats de petits ruminants).

OADEL TOGO, Septembre 2021.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.