DEBAT LORS DU FESTIVAL DE FILMS ALIMENTERRE 2016

De LOME à SOKODE et KARA le Festival de Films ALIMENTERRE 2016 a marqué cette année par son parcours vers les régions septentrionales du Togo.

Une opportunité idéale pour l’équipe d’OADEL de sensibiliser à travers les projections de films la population togolaise sur les enjeux de l’agriculture et la souveraineté alimentaire.
Dans toutes les localités où nous sommes passé :
Kara, Sokodé, Blamakondji, Zoti Hoganou ,Attitogon, Tokpo ,Badougbé (agbo kopé), klologo mogomé ,houssounoukopé (akogoé),baguida, attitongon,adzrala kopé,…Nous nous sommes retrouvés devant une population disponible à notre message et massivement mobilisée pour suivre nos films.

Des plus jeunes aux plus grands, le festival de Films ALIMENTERRE a contribué à une prise de conscience sociale sur le bien-fondé de l’agriculture familiale.

Deux films ont été présentés au cours de notre parcours :

« Manger c’est, pas sorcier! » d’Emmanuelle SODJI produit par OADEL :
un film qui montre que les paysans sont les premières victimes de la faim, pourtant la terre est l’une des clés de la souveraineté alimentaire. Mais il relève aussi qu’au Togo, à contre-courant de l’exode rural, une nouvelle génération se bat pour proposer un autre modèle agricole. Entre savoir-faire et innovations, ils sont les gardiens d’une alimentation locale, saine et équilibrée pour tous.
dscn6751
« La Guerre des Graines » de Stenka Quillet et Clément Montfort
Un film très instructif sur l’agriculture et particulièrement les graines qui sont le premier maillon de notre alimentation. Il attire notre attention sur le fait que dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut-être plus le droit de ressemer leurs propres graines. Plus d’un milliard d’agriculteurs et tous les habitants de la planète se retrouverons face à cette menace que relate le film
Ce reportage met en perspective dans le temps et à travers le monde un problème complexe qui nous concerne tous : les semences.

dscn6458Le festival de films ALIMENTERRE c’est aussi la dégustation de quelques produit locaux après le film débat pour montre à la population les produits locaux de qualité que nous avons sur notre terroir dont la consommation nous aidera à parvenir à une souveraineté alimentaire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.