Atelier de réflexion sur la création d’une centrale d’achat des produits alimentaires locaux auTogo

Dans le cadre de ses actions, l’ONG OADEL a initié un atelier de réflexion entre les acteurs de la chaine de valeur des produits alimentaires locaux togolais.
L’objectif de cet atelier était de réfléchir sur les conditions de mise en place d’une centrale d’achat des produits alimentaires locaux à Lomé.
En effet après plusieurs années d’éducation à la consommation locale, la population togolaise commence par s’intéresser à la consommation de produits locaux. Les unités de transformation autrefois peu connues sont maintenant visibles grâce aux efforts d’OADEL, des transformateurs et de l’Etat togolais. Aujourd’hui, le problème ne se pose plus en termes de sensibilisation à la consommation des produits locaux mais, en termes d’accessibilité de ces produits auprès du consommateur. Cela pose en effet la question de l’organisation de la distribution des produits locaux et d’appui aux unités de transformation pour garantir la disponibilité de l’offre. OADEL s’est rendu compte d’avoir pour longtemps mener des actions en faveur de la demande des produits locaux que de l’offre.
Il s’avère donc important de passer à l’échelle en mettant en place une stratégie gagnante de distribution; c’était l’objet de l’atelier de réflexion sur la centrale d’achat organisé par l’ONG OADEL le 30 mai 2017 à l’hôtel Mémorial à Lomé.
La centrale d’achat des produits alimentaires locaux répondra donc aux objectifs entre autres que sont : l’accessibilité des produits à une grande couche de consommateurs, la garantie de la confiance aux consommateurs quant à la qualité et à l’origine des produits, l’amélioration de la visibilité des produits, la baisse des charges de distribution individuelle effectuée par les transformateurs.
Tous les acteurs présents à cette rencontre, sont convaincus de l’urgence de mettre en place une centrale d’achat des produits alimentaires locaux.
Il ressort des travaux de cet atelier, la nécessité de procéder par une démarche séquentielle pour créer la centrale, de réaliser une étude de l’état des lieux de la distribution des produits alimentaires locaux au Togo, de voir quelles sont les avancées et les points d’achoppement. Cette étude permettra de connaître la forme juridique que doit prendre la centrale d’achat, les transformateurs qui seront prêts à participer à sa création, le critère de choix des produits à distribuer.
La second étape sera celle de la définition des objectifs et la forme de gouvernance de la centrale et enfin la phase de l’opérationnalisation.
Le coordonnateur de l’ONG OADEL AMETOENYENOU Yawo Tata, se donne un an avec le concours des autres acteurs, pour mettre en place la centrale d’achat des produits alimentaires locaux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.